Editorial du mois de février 2018

S’il vous plait, en peu de silence !

Nous sommes confrontés à une société ou tout le monde parle et très peu de personne n’est à l’écoute. Nous sommes faces à un déluge de paroles vides, de bruits et d’images qui nous arrivent de partout et qui saturent nos vies.

Cette invasion excessive d’informations nous embrume l’esprit et leur fugacité rend pratiquement impossible une bonne réflexion.

En bref, nous nous informons de tout, mais très peu n’est réellement assimilé, pensé et cela créé une société superficielle et peu profonde.

Un philosophe danois disait : « Il arrivera le moment durant lequel la communication sera instantanée, mais les gens n’auront rien à dire »

L’importance du silence

Conscient de cette situation, il est important pour tout chrétien d’avoir une réflexion sur l’importance du silence. Il est nécessaire pour la culture d’une véritable vie intérieure et pour le développement de la pensée.

Chers paroissiens, si nous voulons parler de choses sérieuses ou parler en profondeur, il est nécessaire de tout éteindre, il est nécessaire de faire taire toutes les voix pour pouvoir donner à Dieu plus d’espace. Nous avons besoin de nous taire pour pouvoir écouter. Si nous voulons réussir dans tout ce que l’on entreprend, nous devons rechercher le silence et le recueillement pour écouter la voix de Dieu.

Il ne faut pas oublier que les plus grandes prouesses ont été faites dans le silence:

C’est dans le silence d’une petite chambre de Nazareth où Marie en silence acceptait de devenir la Mère de Dieu, c’est dans cette même chambre silencieuse où le Verbe de Dieu s’est fait homme. C’est dans la prière silencieuse de 40 jours au désert que Jésus prépara sa vie publique, c’est également dans le silence où il choisira ses Apôtres, c’est enfin dans le silence du Mont des Oliviers où il va prier et offrir sa vie en rançon pour l’humanité.

Voilà pourquoi le silence est si important  pour la réalisation des grandes choses.

Le Cardinal Sarah exhortait : « Si le monde ne redécouvre pas le silence, il est perdu, la terre s’engouffre alors dans le silence »

L’enjeu est de taille si vous vous rendez compte parce que c’est la communication avec notre Dieu.

Aujourd’hui la conquête du silence est un combat et une ascèse et il faut du courage pour se libérer de tout ce qui alourdit notre vie.

Notre paroisse vous propose des moments où vous pouvez vous recueillir et vivre ce silence : par exemple la messe dominicale avec une liturgie qui invite à la prière, des moments d’adoration Eucharistique pour adorer le Seigneur, des retraites spirituelles pour les hommes et pour les femmes selon la méthode de St. Ignace de Loyola, un parcours biblique pour approfondir sur les Saintes Ecritures et tant de moments de prières et de partage pour vivre une véritable vie intérieure.

Je termine avec une phrase du pape François que je trouve très révélatrice : « Le silence ne se réduit pas à l’absence de parole, mais consiste à se disposer à écouter d’autres voix : celle de notre cœur et surtout, la voix de l’Esprit Saint ».

Je vous souhaite à vous tous une bonne entrée en Carême et que le silence soit une bonne résolution pour commencer cette année 2018. Que Dieu vous bénisse.

  1. Anthony
WP2FB Auto Publish Powered By : XYZScripts.com