La première communion

Vos enfants ou vous-même souhaitez communier pour la première fois ?

Qu’est-ce que la première communion ?

Lors de la première communion, l’enfant reçoit pour la première fois le sacrement de l’Eucharistie. Par ce contact personnel avec le Christ se crée une relation intime. Jésus lui fait prendre conscience que Jésus est tout proche de lui et l’invite à le rencontrer fréquemment dans la prière personnelle et ses sacrements. Ainsi, le Christ apprend à l’enfant à lui demander de l’aider à être meilleur.

Jésus est-il présent dans l’Eucharistie ?

La Constitution dogmatique Lumen Gentium du concile Vatican II (n° 11) affirme que l’Eucharistie est “source et sommet de toute la vie chrétienne

Par les paroles : “Ceci est mon corps, livré pour vous… Ceci est la coupe de mon sang versé pour vous…”, le prêtre met sa bouche et sa voix à la disposition du Christ qui a lui-même prononcé ces paroles et qui a voulu qu’elles soient répétées de génération en génération par tous ceux qui, dans l’Église, participent à son sacerdoce.

La liturgie nous dit que “la sainte Eucharistie contient tout le trésor spirituel de l’Église, c’est-à-dire le Christ lui-même

Jésus Christ est donc bien présent dans l’Eucharistie d’une façon unique et incomparable. Il est présent en effet de manière vraie, réelle, substantielle : avec son Corps et son Sang, avec son Âme et sa Divinité.

Notre Seigneur Jésus-Christ qui connaissait notre fragilité a voulu instituer le sacrement de l’Eucharistie à la manière d’un aliment spirituel qui nous donnerait force et vigueur“. (Père Carlos Buela, fondateur de l’Institut du Verbe Incarné, dans son livre “devenez mes disciples”)

Témoignage : première communion de Benoit XVI

Pour vous aider à mieux comprendre les dispositions intérieures qui favorisent la rencontre avec Jésus-Eucharistie en ce jour, voici ce qu’a répondu notre Pape Benoît XVI le jour où une petite fille lui a demandé : “Cher Pape, quel souvenir as-tu du jour de ta première Communion ?

… Je me souviens bien du jour de ma première Communion. C’était un beau dimanche de mars 1936, il y a donc 69 ans.
C’était un jour ensoleillé, l’église était très belle, la musique aussi, il y avait beaucoup de belles choses dont je me rappelle. Nous étions une trentaine de garçons et de filles de notre petit village, qui ne comptait pas plus de 500 habitants.
Mais au centre de mes beaux et joyeux souvenirs se trouve la pensée – et c’est également ce qu’a dit votre porte-parole – que j’ai compris que Jésus était entré dans mon cœur, m’avait rendu visite, précisément à moi. Et avec Jésus, Dieu lui-même est avec moi. Et cela est un don d’amour qui vaut réellement plus que tout ce qui peut être donné d’autre par la vie ; et, ainsi, j’ai réellement été rempli d’une grande joie, car Jésus était venu à moi.
Et j’ai compris que commençait alors une nouvelle étape de ma vie, j’avais 9 ans, et qu’il était à présent important de rester fidèle à cette rencontre, à cette Communion. J’ai promis au Seigneur, dans la mesure de mes possibilités ; “Je voudrais être toujours avec toi” et je l’ai prié : “Mais toi, surtout, sois avec moi”.
Et je suis allé ainsi de l’avant dans ma vie. Grâce à Dieu, le Seigneur m’a toujours pris par la main, il m’a guidé également dans les situations difficiles. Et ainsi, cette joie de la Première Communion était le début d’un chemin accompli ensemble.
J’espère que, également pour vous tous, la Première Communion que vous avez reçue en cette Année de l’Eucharistie sera le début d’une amitié pour toute la vie avec Jésus. Le début d’un chemin ensemble, car en allant avec Jésus, on suit la bonne route et la vie devient bonne.

Benoît XVI, Catéchèse spontanée aux enfants de la première communion, le 15 octobre 2005.

Sens, conditions et préparation à la première communion des enfants

1. Qu’apporte aux enfants leur première communion ?

La première communion, c’est recevoir pour la première fois le sacrement de l’eucharistie. Elle met en contact personnel avec le Christ en créant une relation intime. Elle touche leur cœur et leur fait prendre conscience que Jésus est tout proche d’eux. Elle les invite au recueillement pour rencontrer le Christ et leur apprend à demander à Jésus de les aider à être meilleur.

2. Âge de la première communion ?

Certains parents souhaitent que leur enfant fasse leur première communion assez jeune et ne soit pas obligé d’attendre la célébration organisée par le catéchisme, parce qu’ils pensent que leur enfant est prêt et que c’est d’abord une affaire personnelle. Cependant la première communion exige une préparation sérieuse et suppose que les enfants comprennent bien ce qu’est l’eucharistie. Le plus souvent elle a lieu à la fin de leur année de CM1. Il faut que les enfants participent régulièrement à la catéchèse pendant deux ans. Cela dépend aussi de la vie chrétienne de la famille.

3. Conditions de la première communion

La participation régulière à la messe dominicale constitue une expérience spirituelle exigée par l’Église pour accéder à ce Sacrement. Les paroisses proposent des célébrations dominicales où les enfants sont plus étroitement associés. Ces célébrations font partie de la préparation indispensable.

Il y a des conditions légales pour qu’un enfant fasse sa première communion. Un enfant ne peut la faire sans le consentement de ses parents, ou au moins de l’un d’eux, et, selon le droit civil français, la non-opposition de l’autre parent. Les parents ont en effet conjointement et en commun la responsabilité de l’éducation de leurs enfants et cela vaut pour l’éducation religieuse.

4. Préparation de la première communion

La préparation de la première communion se fait dans le cadre d’une petite retraite qui a souvent lieu en dehors du cadre paroissial. Certaines paroisses demandent aux enfants de choisir un texte de communion, par exemple un texte de l’Évangile, qui en exprime le sens. D’autres demandent qu’ils rédigent une lettre en formulant les motifs pour lesquels ils désirent communier.

La préparation comporte aussi l’expérience du Sacrement de Réconciliation, ou première confession.

L’Église demande que ce Sacrement précède la première Communion. Ce Sacrement a, en effet, un caractère éminemment pédagogique et évangélique. La confession avant la première communion n’est pas obligatoire, mais très souhaitable.

5. Première confession des enfants

La première confession des enfants a lieu habituellement en CE2. C’est une démarche personnelle de l’enfant qui est un peu inquiet avant et heureux après.
Read more at http://cybercure.fr/je-prie/a-la-messe/article/premiere-communion-premiere#81zTXcdaQvu3H6aQ.99

veillee-pascale-2016-200

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com